Fort Cigogne des Glénan au Grand loto du Patrimoine

Le Fort Cigogne a été sélectionné parmi plus de 270 monuments historiques français pour le grand loto du Patrimoine.

Le fort Cigogne, haut lieu des Glénan est un ancien fort militaire construit en 1756. Situé au coeur de l’archipel emblématique breton, cette bâtisse vieille de 260 ans surplombe une vingtaine d’îles et d’atolls aux plages paradisiaques. Reconnaissable par sa taille,  cet amer de 20m de hauteur est visible depuis toutes les îles de l’Archipel.

Aujourd’hui réhabilité pour l’accueil des stagiaires de l’Ecole de Voile des Glénans, le fort, non habité en hiver, sert aussi de repaire pour de nombreuses espèces ornithologiques. Il représente également un lieu propice à la reproduction de ces oiseaux marins.

Il permettait autrefois aux marins de se réfugier le temps d’une escale lors des éventuelles tempêtes bretonnes et a aussi été occupé par des troupes allemandes durant la seconde Guerre Mondiale. Le monument offre donc un lieu chargé d’histoire dans un des plus beaux endroits du Finistère.

 

Un fort habité en saison estivale aujourd’hui menacé.

Aujourd’hui, le fort offre un confort rudimentaire aux stagiaires de l’Ecole de Voile: de l’eau potable importée du continent, un seau d’eau chaude par jour par personne pour la toilette et des toits pas toujours étanches. Une équipe de bénévoles s’activent chaque début d’été pour permettre au fort d’accueillir les apprentis véliplanchistes. En effet, du fait de sa situation en pleine mer, le bâtiment souffre de sa constante exposition à l’humidité. Ainsi, malgré sa situation dans un cadre idyllique, le fort Cigogne connaît aujourd’hui un déclin dans son attractivité, il est mis à mal par son climat et un besoin de rénovation se fait sentir. Le coût de l’opération est estimé à 3 millions d’euros.

 

L’initiative du gouvernement

Ainsi, le projet lancé par le ministère du patrimoine à l’initiative de Stéphane Bern serait une aubaine pour le fort. L’opération “sauvetage” lancée début septembre 2018 vise à récolter des fonds nécessaire à la rénovation de différentes figures en perdition du patrimoine français.

C’est donc 18 monuments qui obtiennent une place sur la liste du loto du patrimoine. Le Fort Cigogne concourra donc au côté du Château de Carneville, le domaine agricole de Maison Rouge à la Réunion ou encore la maison de Pierre Loti à Rochefort par exemple.

Le loto s’organise sous la forme de tickets à gratter au prix unitaire de 15 € dont le montant du gain peut aller jusqu’à 1,5 millions d’euros. Les recettes générées par cette levée de fond permettront la rénovation de ces 18 monuments en péril. L’occasion pour les français, de participer à la conservation de leur patrimoine tout en pouvant espérer gagner le gros lot…. A vous de jouer !

Depuis 1962
Paiement sécurisé
Infos et résas au
02 98 57 00 58