Autonomie énergétique : Les Glénan

Devenir la première île française à ne carburer qu’à partir des énergies renouvelables, telle est l’ambition de l’île de Saint-Nicolas les Glénan. Si certains habitants et organisations de l’île bretonne y sont fortement favorables, d’autres trouvent le projet assez risqué pour le bien-être de l’île. Bien que l’opinion soit partagée sur ce sujet, le maire de la commune de Fouesnant est bien décidé à fournir 100% de l’île avec des énergies renouvelables à partir de 2021.

Considérée comme l’île principale de l’archipel des Glénan, Saint-Nicolas se présente comme un lieu particulièrement apprécié des touristes au début du printemps grâce à la beauté de son patrimoine naturel. Entre avril et novembre, l’île accueille de nombreux touristes qui viennent profiter de sa mer turquoise et de ses plages de sable fin sans pour autant y rester plus d’une journée étant donné que l’île n’abrite aucun hôtel et ne compte que deux restaurants. Elle est également reconnue pour son centre de plongée de renommée mondiale ainsi que sa prestigieuse école internationale de voile, les Glénans, ouverte depuis 1947 et comptant plus de 17 000 stagiaires par an.

Depuis 1973, l’île puisait ses ressources énergétiques dans deux groupes électrogènes au fioul qui seront bientôt remplacés en 2021 par des énergies éoliennes, un transformateur de courant alternatif, des panneaux photovoltaïques et une multitude de batteries de stockage. Il est à noter qu’une autonomie énergétique est tout à fait possible sur cette petite île, car les infrastructures à alimenter sont assez moindres dont les quelques maisons d’habitation, le centre nautique, le centre de plongée et les deux restaurants.

 

Un programme d’autonomie tout tracé pour l’île Saint Nicolas

L’autonomie énergétique intégrale de l’île Saint-Nicolas des Glénan passera par plusieurs étapes dont :

  • L’installation des panneaux photovoltaïques au niveau de l’éolienne et du centre de plongée afin d’optimiser une production d’électricité à la fois locale, durable et globale
  • Le développement du réseau de distribution électrique intelligent par les compteurs communicants Linky pour économiser et rentabiliser la consommation d’électricité autant pour le consommateur que pour le producteur à travers un système d’heures creuses flexibles
  • L’installation d’un pilotage flexible du contrôle d’air et de compresseurs électriques pour les besoins en compression d’air des bouteilles de plongée

Enedis, un partenaire intelligent pour appuyer le projet

La première éolienne a vu le jour sur l’île Saint Nicolas des Glénan en 1992, mais n’était pas suffisante pour suivre l’évolution énergétique dont avait besoin les infrastructures de l’île. Elle fut donc appuyée par les panneaux photovoltaïques en 2000 par Enedis qui furent installés au niveau de l’éolienne et du centre de plongée. L’entreprise Enedis a investi près de 250 000 € dans cette démarche de développement de l’autonomie énergétique prévue pour l’île de Saint-Nicolas des Glénan. Ce partenariat ambitieux permettra à l’île de passer d’une autonomie en matière d’énergies renouvelables de 90% en 2019 à 100% d’ici 2021.

Les obstacles d’une autonomie énergétique totale sur l’île

La contamination de l’eau par les panneaux solaires installés à proximité du système de stockage et de captage de l’eau de pluie se présente comme l’une des plus grandes préoccupations des habitants de l’île. Le plus difficile reste cependant l’obtention des autorisations pour assurer l’ensemble de ces projets compte tenu des contraintes liées aux lois sur le littoral et de la limite des 500 mètres autour des lieux d’habitation.

 

Autonomie énergétique : Les Glénan
5 (100%) 1 vote
Depuis 1962
Paiement sécurisé
Infos et résas au
02 98 57 00 58

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.